I amar prestar aen. Han mathon ne nen. Han mathon ne chae. A han noston ne 'wilith.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

[Legolas] Le destin du monde entre les mains d'un semi-homme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

avatar

Not all those who wander are lost.
Welcome to Middle-Earth
Messages : 15


Feuille de personnage
RPs en cours:
Armes, montures, etc\' :
Liens Importants:

MessageSujet: [Legolas] Le destin du monde entre les mains d'un semi-homme Jeu 14 Fév - 15:53

Le destin du monde entre les mains d'un semi-homme
Voilà des années qu’Aragorn traquait la créature. Il avait beau être un rôdeur de l’Arnor, sa proie était particulièrement petite, discrète et rusée et avait donc été très difficile à capturer. Mais il avait fini par retrouver sa trace dans le Marais des Morts, non loin du Mordor, errant comme une âme perdue. Le rôdeur avait eu un mauvais pressentiment en la retrouvant dans ces lieux si marqués par la puissance grandissante de Sauron. Mais maintenant qu’il l’avait enfin retrouvée, il n’était pas question de ralentir la course : Gandalf attendait son retour chez le roi Thranduil, dans la Forêt Noire.

Aragorn ne se doutait pas que le chemin du retour serait si pénible. Non pas à cause des intempéries, ni à cause des quelques orques qu’il avait croisé sur les Terres Brunes. Non, ce n’était pas le problème car Aragorn était rompu à la marche forcée et aux combats. C’est ce Gollum mettait sa patience à l’épreuve. Cette créature, qui ne ressemblait plus guère à un hobbit, avait été complètement ravagée par l’emprise de l’Anneau Unique. Il avait développé une seconde personnalité qu’il nommait « Précieux » et appelait l’anneau qu’il avait perdu du même sobriquet. Aragorn avait eu beau essayé d’être courtois avec lui, Gollum passait son temps à l’insulter et à proférer des menaces de mort sur lui et Bilbon Sacquet, le hobbit qui lui avait « dérobé » son précieux. L’héritier d’Elendil avait donc été contraint de le garder enfermé dans un sac de toile, le portant sur son dos. Fort heureusement, la créature ne pesait pas très lourd mais il devait se méfier constamment en manipulant le sac pour éviter de se faire mordre ou griffer.

Transporter Gollum se révélait être un véritable handicap, il fallait constamment veiller à ce que la créature ne fuit pas et de ce fait, Aragorn évitait autant que possible les ennemis qu’il pouvait croiser sur le chemin. Une nuit, alors que Gollum pestait sans discontinuer, ils se firent repérer et attaquer par un petit bataillon de pilleurs orques. Aragorn avait lâché sans ménagement son bagage pour se défendre contre l’ennemi. Quelques instants plus tard, on n’avait plus retrouvé qu’un tas de cadavres puants et dégoulinants de sang noir et… Gollum évaporé ! Le rôdeur maudit la créature et courut à sa recherche, la retrouvant une centaine de mètres plus loin, rampant et roulant pitoyablement dans le sac. « Aaaaah… Ils veulent nous tuer ! Ils ne nous font que du maaaal ! Ce sale humain nous le paiera, mon précieux, les orques le tueront et nous nous régalerons de sa chair tendre et juteuuuuse ! Gollum ! Gollum ! ». Aragorn bouillonnant et perdant toute patience et sens de la courtoisie avait violemment saisi le sac en lâchant un « Tu vas fermer ta gueule maintenant ou je te jure que je vais te pendre avec la corde de ce sac ! ». Ce qui avait eu pour effet de provoquer un silence total de la part de Gollum pendant quelques heures.

Après des jours de marche, Aragorn était enfin arrivé à l’orée de la Forêt Noire et se réjouissait de pouvoir enfin se débarrasser de Gollum et prendre un peu de repos. Thranduil en personne l’avait accueilli et on le guida à ses quartiers après qu’il eut remis Gollum à la garde. Epuisé par le voyage, il ne dormit néanmoins que très peu, l’esprit trop occupé à imaginer les sombres desseins de Sauron et l’avenir incertain de la Terre du Milieu. Au matin, il entreprit de prendre des nouvelles de Gandalf qu’il n’avait pas encore revu et on lui dit qu’il était justement en train d’interroger Gollum. Aragorn espéra que le magicien aurait plus de succès que lui car il avait aussi tenté de l’interroger, en vain. Il décida donc de l’attendre patiemment en marchant dans la mystérieuse forêt elfique qu’il trouvait bien apaisante après ce long voyage qui ne fut pas de tout repos. Songeur, il se prit à penser à Arwen, sa bien aimée, comme cela lui arrivait souvent, occultant tout le reste, comme s’il se trouvait vraiment à ses côtés. Il espérait bientôt la retrouver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

[Legolas] Le destin du monde entre les mains d'un semi-homme

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
As if the World wasn't ending :: Terre du Milieu :: Les Archives du milieu-
Sauter vers: